Davantage de proximité avec la clientèle et des mesures pour maintenir la qualité : les défis des CFF en Suisse romande en 2019.

Les CFF ont présenté aujourd’hui, 21 février 2019, les principaux défis de l’année en Suisse romande. Mise en place au 1er janvier, la régionalisation de l’entreprise permettra davantage de proximité avec la clientèle romande. Des mesures d’amélioration de la qualité sont implémentées pour garantir un haut niveau de ponctualité et de sécurité sur le réseau romand et ce, tout en poursuivant des travaux de grande ampleur. Investir dans le maintien et le développement des infrastructures est incontournable pour garantir un chemin de fer fort en Suisse. 2019 sera aussi l’année de la mise en service du Léman Express, le plus grand RER transfrontalier d’Europe. 

La Suisse romande est l’une des régions les plus prospères d’Europe et les CFF sont l’un des acteurs majeurs de son développement. L’introduction, en décembre 2018, de la cadence au quart d’heure entre Coppet et Lancy-Pont-Rouge a permis d’augmenter de manière significative la fréquentation de la ligne (+60% de voyageurs sur certains tronçons après quelques semaines seulement d’exploitation) et d’apporter des réponses concrètes à l’augmentation de la demande. Le tronçon Lausanne – Brigue est désormais adapté aux trains à deux étages, qui sont mis en service progressivement sur cette ligne.

Les CFF poursuivent cette dynamique d’amélioration continue de l’offre : fin 2019, le Léman Express, le plus grand RER transfrontalier d’Europe, sera mis en exploitation, mettant ainsi un terme aux travaux de construction du CEVA. Six trains par heure et par sens desserviront le cœur de l’agglomération genevoise et modifieront en profondeur les habitudes de mobilité des habitants du bassin genevois.

Investir dans le maintien et le développement des infrastructures est incontournable pour garantir un chemin de fer fort en Suisse. En 2019, les CFF poursuivent leurs grands travaux sur le réseau romand. Pour faire face à l’augmentation de la demande, les CFF doivent doubler leurs capacités sur l’Arc lémanique à l’horizon 2030: près de 4 milliards de francs sont investis dans les travaux Léman 2030, le plus gros chantier ferroviaire de Suisse. Cette année, 126 millions de francs seront consacrés à l’entretien, 378 millions au maintien de la substance et 200 millions au développement du réseau ferroviaire en Suisse romande. Chaque jour, les CFF doivent relever le défi d’assurer des prestations qualité sur un réseau proche de la saturation et en grands travaux. La ponctualité des clients est la priorité quotidienne des collaboratrices et collaborateurs des CFF. 

Une nouvelle organisation pour renforcer la proximité.

En 2019, les CFF ont décidé de se rapprocher davantage de leur clientèle, afin de répondre encore mieux à ses attentes. Cette volonté de la direction générale des CFF s’est traduite par la mise en place, au 1er janvier, d’une nouvelle organisation au sein des quatre régions. Alain Barbey, directeur régional pour la Suisse romande, dispose désormais avec son équipe de plus de compétences pour maintenir un haut niveau de fiabilité sur un réseau en plein développement. Cette proximité en Suisse romande se traduira également par davantage de dialogue avec la clientèle : des rencontres avec les clients seront par exemple mises sur pied dans les trains et les gares afin de récolter leurs avis et propositions.

Les mesures d’amélioration portent leurs fruits.

En parallèle, le groupe de travail interdivisionnel qui planche depuis mi-2017 sur des moyens d’améliorer la ponctualité et la satisfaction clientèle en Suisse romande a poursuivi son action et élaboré de nouvelles mesures d’amélioration, portant sur les quatre causes principales de retards : les pannes dues à un matériel roulant fortement sollicité, les dérangements aux infrastructures, les intrusions de tiers aux abords des voies et la multiplication des chantiers. 

L’optimisation de la planification des chantiers, mise en place en 2018, a permis une baisse de 44% des retards causés par des ralentissements dus aux travaux sur la ligne Lausanne-Genève. L’introduction d’un horaire allégé en soirée sur ce même axe, ainsi que l’introduction d’horaires spéciaux de travaux durant les week-ends, ont amélioré le taux de ponctualité de 6,5% en 2018. Ces mesures seront reconduites en 2019. Les mesures déployées pour augmenter la fiabilité du matériel roulant vont se poursuivre et s’intensifier en 2019, tout comme les actions visant à protéger le territoire ferroviaire des intrusions de tiers. Elles devraient permettre d’améliorer encore la ponctualité dans les prochains mois. Enfin, des mesures d’amélioration continue de l’information à la clientèle sont également étudiées par ce groupe de travail interdivisionnel.

Des interruptions de trafic pour limiter dans le temps les inconvénients pour la clientèle.

 

Afin d’assurer la fiabilité et la sécurité, d’importants chantiers de renouvellement des infrastructures et de la voie ferrée se dérouleront en Suisse romande. Pour réduire les nuisances pour la clientèle et pour les riverains sur une durée limitée, les interruptions de lignes suivantes sont programmées en 2019:

26 avril au 19 mai 2019 : Yverdon-les-Bains–Yvonand.

Des travaux de renouvellement de la voie nécessiteront une interruption de trafic entre Estavayer-le-Lac et Yverdon-les-Bains. Un service de bus de substitution sera mis en place.

23 mai au 15 septembre 2019: Moudon–Palézieux(–Payerne).

Le renouvellement de trois ponts, d’un viaduc, d’un tunnel et d’une grande partie de la voie ferrée entre Bressonaz et Châtillens entraînera une interruption totale entre Palézieux et Moudon du 23 mai au 15 septembre 2019. Un service de bus sera mis en place entre Moudon et Palézieux pour le trafic régional. Pour les voyageurs de et pour Lausanne, un service de bus direct sera mis en place entre Moudon et les hauts de Lausanne (arrêt Croisettes) avec correspondance sur le M2. Les trains S8 et S9 circuleront entre Moudon et Payerne ainsi qu’entre Palézieux et Lausanne.

8 juillet au 18 août 2019: La Chaux-de-Fonds–St-Imier–Biel/Bienne.

Des travaux importants de renouvellement de voies, d’appareils de voie ainsi que de lignes de contact tout au long de la ligne entraîneront une interruption totale entre La Chaux-de-Fonds et Sonceboz-Sombeval durant les vacances scolaires. Un service de bus de substitution sera mis en place.

10 au 26 août 2019: Fribourg–Grolley / Fribourg Morat.

Afin de poursuivre efficacement les travaux de modernisation de la gare de Givisiez, le trafic sera interrompu les deux dernières semaines des vacances scolaires d’été, entre Fribourg–Grolley/Morat. Un service de bus sera également mis en place.

 

 

Contenu complémentaire

CFF SA

Communication

Hilfikerstrasse 1

Case postale 65

3000 Berne