La double voie Grellingen–Duggingen devrait être mise en service en 2025.

La double voie ferroviaire Grellingen–Duggingen devrait être mise en service à la fin de l'année 2025, soit deux ans plus tard que prévu. La raison en est un travail de planification supplémentaire et nécessaire. En outre, les capacités nécessaires ne seront pas disponibles à la gare CFF de Bâle pour introduire la cadence à la demi-heure des trains Grandes lignes Bâle–Laufon–Delémont–Bienne avant fin 2025. Cela s'explique par les restrictions liées aux travaux d'agrandissement importants dans et autour de la gare CFF de Bâle.

À partir de la fin de l'année 2025, les trains Grandes lignes de la ligne Bâle–Laufon–Delémont–Bienne devraient circuler toutes les demi-heures, y compris la prolongation d’un train sur deux vers Lausanne/Genève. C’est deux ans plus tard que prévu et cela signifie que les trains Grandes lignes continueront à circuler toutes les heures via Delémont entre Bâle et Bienne jusque-là. Les CFF ont convenu de la nouvelle date butoir avec l'Office fédéral des transports (OFT) et les cantons de Bâle-Campagne, de Bâle-Ville, du Jura et de Soleure au début d’année.

Les défis de la planification des travaux.

La raison de cette date tardive réside dans le fait que les travaux de planification de la double voie ne peuvent pas être achevés dans les délais prévus car des éléments doivent encore être clarifiés. La planification doit relever de multiples défis: le terrain, l’espace extrêmement réduit, en particulier le long de la Birse, et le tracé de la simple voie, extrêmement sinueux. Ces aspects compliquent la mise en œuvre d’un mode de travail sûr et efficace. Des analyses approfondies ont confirmé qu’une interruption totale de cinq mois sera nécessaire pour effectuer les travaux. Les CFF entendent étudier la manière optimale d’exploiter cette interruption pour effectuer autant de travaux que possible. L’objectif de l’optimisation est de réduire la durée totale des travaux, avec les bruits et restrictions qui leur sont associés, sur l’ensemble de la période de chantier, soit environ trois ans. Cela, avec d’éventuelles adaptations des travaux de construction. En outre, les CFF élaboreront, en concertation avec les cantons concernés, une offre de remplacement pour les voyageurs qui soit aussi conviviale que possible.

Contraintes de capacités dues aux travaux au nœud de Bâle.

En outre, l'état actuel de la planification des travaux et des horaires montre qu’avant 2025, le nœud de Bâle n’aura pas suffisamment de capacité pour recevoir des trains grandes lignes supplémentaires tout en maintenant un horaire stable. Ceci parce que le nœud de Bâle et le tronçon Bâle–Olten seront alors en pleins travaux. La ponctualité des trains sur les lignes d’accès vers Bâle ne serait pas satisfaisante pour la clientèle, les retards se répercuteraient sur les autres trains, les RER supplémentaires aux heures de pointe devraient être supprimés et les ICE en provenance d’Allemagne devraient rebrousser à Bâle Badischer Bahnhof en cas de retard. 

2021, prochaine étape de planification.

L’objectif de l’Office fédéral des transports (OFT), des CFF et des cantons est de tirer au clair les points en suspens. Un dossier de planification remanié et mûr devrait être disponible au début 2021. Celui-ci sera soumis à la procédure d’approbation des plans conformément à la loi sur les chemins de fer, y compris la mise à l’enquête publique dans les communes concernées. Selon les estimations actuelles, les travaux devraient commencer au début 2023, et la mise en service interviendra à la fin 2025.

 

Double voie Grellingen–Duggingen.

Chiffré à 100 millions de francs, le projet de double voie entre Grellingen et Duggingen crée les conditions nécessaires à la mise en place de la relation rapide supplémentaire Bâle–Laufon–Delémont–Biel/Bienne dans le Laufonnais. En 2015, les cantons de Bâle-Campagne et du Jura ont convenu de faire avancer ce projet afin qu’il soit rapidement mis en œuvre, dès qu’il sera intégré à l’étape d’aménagement 2035, qui a force de loi. Le Parlement a approuvé cette étape d’aménagement le 21 juin 2019, doublement de la voie Grellingen–Duggingen inclus. L’étape d’aménagement 2035 a donc force de loi avec effet au 1er janvier 2020. Ainsi la Confédération a repris le rôle de mandant depuis le début de l’année et finance désormais la mise en œuvre du projet. Les cantons de Bâle-Campagne, de Bâle-Ville, du Jura et de Soleure étaient auparavant responsables de la planification et de l’étude du projet.

Informations complémentaires

Travaux autour de la gare de Bâle.

Les projets d’augmentation de la capacité de la gare de Bâle CFF (un quai supplémentaire avec deux voies pour 130 millions de francs) et une passerelle provisoire (50 millions de francs) vont être mis en œuvre entre 2023 et 2025. Ces travaux limitent les capacités de la gare de Bâle CFF. Simultanément, pour l’accès à la gare de Bâle CFF, les grands projets d’aménagement à 4 voies, de voie de rebroussement de Liestal (380 millions de francs) et de dissociation Bâle–Muttenz (300 millions de francs) seront simultanément en phase de construction. Viennent s’y ajouter plusieurs projets de maintenance, en particulier la remise en état du tunnel de base du Hauenstein, de 2023 à 2027.

 Informations complémentaires (en allemand)

Contenu complémentaire

CFF SA

Communication

Hilfikerstrasse 1

Case postale 65

3000 Berne