Résultats semestriels 2020: Le coronavirus a frappé les CFF de plein fouet: un tiers de voyageurs en moins, pour des coûts inchangés.

Après un bon début d’année, le coronavirus a mis un frein au premier semestre 2020: la fréquentation quotidienne moyenne s’est élevée à seulement 810 000 voyageurs, soit plus d’un tiers de moins que l’année précédente.

  • Les CFF ont enregistré une perte semestrielle de 479 millions de francs, contre un résultat positif de 279 millions l’année précédente. Les recettes ont fortement diminué, alors que dans le même temps, les coûts n’ont été que légèrement amortis en raison du maintien de la desserte de base pendant la période de confinement. 
  • Grâce au soutien de la Confédération, les CFF disposent de liquidités pour l’instant. En outre, la Confédération a approuvé un message spécial adressé au Parlement pour soutenir les secteurs des transports publics donnant droit à des indemnités.
  • Dès le mois d’avril, les CFF ont pris des mesures de réduction des coûts d’un montant total d’environ 250 millions de francs; les salaires des collaboratrices et collaborateurs ont toujours été payés intégralement.
  • Le nombre de voyageurs est en augmentation depuis le mois de juin. Les CFF s’attendent à une augmentation progressive de la demande au cours du second semestre. Toutefois, ils s’attendent à ce que la crise du coronavirus ait des effets sur les comportements de mobilité à moyen terme.

Les CFF ont pris un bon départ en 2020. La demande en trafic voyageurs, par exemple, a augmenté d’environ 4% au cours des deux premiers mois par rapport à l’année précédente. Mais à partir du mois de mars, la crise du coronavirus a frappé de plein fouet l’ensemble du système de transports publics suisse, et avec lui les CFF. Pendant le confinement, les CFF ont maintenu leur offre de base, pour la société et l’économie. Cela n’a été possible que grâce au grand engagement des collaboratrices et collaborateurs. Si les recettes ont fortement chuté, les coûts, en revanche, n’ont été que légèrement réduits en raison du maintien de l’offre. Au cours du premier semestre, les CFF ont enregistré un résultat net de -479 millions de francs (année précédente: +279 millions de francs). Au deuxième trimestre, les CFF ont perdu environ la moitié de leurs produits du trafic voyageurs par rapport à l’année précédente. En collaboration avec la branche des transports publics, les CFF ont mis en œuvre de vastes mesures de souplesse commerciale dans le contexte du coronavirus. Les clients titulaires d’abonnements ont reçu 100 millions de francs suisses en compensation. Les CFF ont également renoncé aux loyers des entreprises ou les ont réduits pendant la période de confinement. Les salaires des membres du personnel ont toujours été payés dans leur totalité.

Un tiers de voyageurs en moins.

En moyenne, 810 000 passagers ont été transportés chaque jour au cours du premier semestre, soit plus d’un tiers de moins que l’année précédente (1,29 million), tandis que le nombre de voyageurs-kilomètre a également diminué de 38,4%. Il est réjouissant de constater que cette année, le nombre de voyageurs en déplacement avec des abonnements demi-tarif a augmenté, pour atteindre un total de 2,72 millions (année précédente: 2,64 millions). En outre, 459 000 personnes possédaient encore un abonnement général au cours du premier semestre, soit 7,0% de moins que l’année précédente (493 000). Plus de la moitié des billets sont désormais achetés via les canaux de vente numériques CFF.ch et Mobile CFF (59,5%; année précédente: 49,9%). La forte tendance à l’augmentation des années précédentes se poursuit donc.

Liquidité assurée grâce à la Confédération, mesures d’économie mises en place.

L’endettement s’est inscrit en hausse. Le taux de couverture de la dette, c’est-à-dire le rapport entre la dette nette portant intérêts et l’EBITDA, est de 13,4 et donc bien supérieur à la limite maximale de 6,5 exigée par la Confédération. Les CFF prévoient de stabiliser leur dette au cours des prochaines années. Pour combler le manque de liquidités, la Confédération a augmenté la limite de crédit à court terme de 550 millions de francs. Cette mesure de précaution permettra d’assurer que les CFF disposent de suffisamment de liquidités au cours des prochains mois. Les CFF sont actuellement en pourparlers avec la Confédération concernant d’autres mesures possibles pour le financement à moyen terme. 

Compte tenu de la situation exceptionnelle, la Confédération a soumis au Parlement un message spécial concernant les coûts non couverts; les Chambres fédérales le traitent au cours de la session d’automne en cours. Dans leurs secteurs autofinancés du trafic grandes lignes et de l’immobilier, les CFF sont tenus de couvrir eux-mêmes le manque à gagner. 

La demande de chômage partiel des CFF a été rejetée par les autorités cantonales du marché du travail alors que les CFF, leurs collaboratrices et collaborateurs ont versé plus d’un milliard de francs à l’assurance-chômage au cours des 20 dernières années. Les CFF ont interjeté recours contre cette décision. 

Les mesures d’économie déjà prises fin avril, comme le gel des embauches dans les secteurs administratifs, apporteront environ 250 millions de francs d’ici la fin de l’année. Cette année, les investissements dans les technologies de l’information, l’énergie et l’innovation seront réduits. Les CFF reportent également certains projets. L’exploitation et la sécurité des chemins de fer ne sont pas affectées par les mesures d’économie.

Renforcer l’activité de base pour notre clientèle.

La satisfaction du client est au cœur des préoccupations des CFF, c’est pourquoi la sécurité, la ponctualité et la qualité sont prioritaires. La crise du coronavirus n’a pas eu d’impact négatif sur la satisfaction des clients en trafic voyageurs. Avec 76,6 points, celle-ci est plus élevée que l’année précédente (plus 1,1 point). La ponctualité clientèle s’est établie à 93,6% (année précédente: 91,6%). Les CFF s’efforcent de maintenir la ponctualité à un niveau élevé, malgré l’augmentation du nombre de passagers et de chantiers. La ponctualité des envois de Cargo s’est également améliorée par rapport à l’année précédente (93,4%, année précédente: 92,1%). Cela est dû au grand engagement de tout le personnel.

Amélioration financière attendue au second semestre, poursuite des suppressions de trains.

Le nombre de passagers augmente depuis le mois de juin. Pratiquement tous les voyageurs portent désormais un masque, conformément à l’obligation introduite par la Confédération en juillet, et les CFF en sont reconnaissants. Le taux d’occupation actuel en trafic grandes lignes représente 70% (semaine 36) du taux d’occupation de l’année précédente, et 80% en trafic régional. En conséquence, les CFF s’attendent à ce que la situation financière s’améliore quelque peu au cours du second semestre de l’année. En outre, les mesures prises par la Confédération permettront d’alléger partiellement la charge qui pèse sur le résultat annuel. 

Les CFF ont intensifié le nettoyage dans les trains et les gares et ont également introduit des mesures d’hygiène dans les gares. Pour éviter à l’avenir les trains encombrés, les CFF recommandent aux pendulaires de continuer à voyager en dehors des heures de pointe, comme ils l’ont toujours fait, et de recourir à l’option «Work Smart». 

Ces dernières années, les CFF ont sous-estimé le besoin en personnel des locomotives et n’ont pas planifié leur recrutement de manière assez proactive. La crise du coronavirus retarde également la formation et le perfectionnement des mécaniciennes et mécaniciens de locomotives. En raison de la situation tendue du personnel, certaines liaisons ferroviaires seront supprimées jusqu’à la fin de l’année. Selon la planification actuelle, les CFF pourront assurer l’offre prévue à partir du changement d’horaire de décembre 2020, sauf en Suisse romande, où certaines restrictions resteront en vigueur jusqu’en avril 2021. Les CFF présentent leurs excuses aux cantons commanditaires, et en particulier auprès de leurs clients.

Le coronavirus pèse sur tous les domaines des CFF.

Le résultat semestriel de la division Voyageurs s’élève à -419 millions de francs (1er semestre 2019: +124 millions). Le trafic régional et le trafic grandes lignes ont tous deux enregistré des résultats négatifs (respectivement -146 millions et -261 millions). La partie libre-service de la vente de billets est passée de 90,1 à 93,4%. Elle comprend les canaux numériques (cff.ch et Mobile CFF), le renouvellement automatique des abonnements et les achats aux distributeurs automatiques et auprès des partenaires de distribution.

Le résultat semestriel d’Immobilier s’élève à 106 millions de francs, avant paiement des indemnités compensatoires à Infrastructure et à la Caisse de pensions (année précédente: 179 millions). Les revenus locatifs provenant de tiers s’élèvent à 248 millions (année précédente: 266 millions); cela reflète la souplesse commerciale dont les CFF ont fait preuve envers leurs locataires commerciaux pendant le confinement. Le chiffre d’affaires réalisé avec des tiers dans les 32 plus grandes gares a connu un net recul, passant de 871 millions de francs à 616 millions.

Le résultat semestriel de CFF Cargo Suisse s’est élevé à -27,7 millions de francs (année précédente: +0,25 million). SBB Cargo International clôture le semestre avec une perte de 4,21 millions (année précédente: 1,02 million). Les tonnes-kilomètre nettes dans le transport de marchandises ont diminué de 12,4% (7,41 milliards de t-km nettes, année précédente: 8,45 milliards de t-km nettes).

CFF Infrastructure réalise un résultat semestriel de -115,4 millions de francs (année précédente: +9,6 millions). En raison de l’effondrement des recettes provenant des sillons et des pertes de productivité dues au coronavirus, le domaine du réseau a enregistré un résultat nettement négatif de -127,8 millions de francs suisses (année précédente: -5,2 millions). Avec 12,4 millions de francs, la contribution au résultat de l’unité Énergie est restée au niveau de l’année précédente (14,8 millions de francs), ce montant étant consacré aux réinvestissements dans les centrales énergétiques.

Malgré l’arrêt des chantiers, les investissements de 1099 millions de francs sont globalement conformes au budget, mais inférieurs à ceux de l’année précédente (1149 millions). Néanmoins, la plupart des chantiers temporairement interrompus sont en bonne voie. Les CFF, par exemple, prévoient de pouvoir mettre en service la ligne de l’est du lac de Zoug à temps, fin 2020. Grâce au grand engagement de tout le personnel, le tunnel de base du Ceneri a également été inauguré comme prévu au début du mois de septembre, malgré le coronavirus.

Le groupe CFF en chiffres.

Compte de résultat du groupe 1er semestre (en millions de francs) 2020 2019 +/- +/- in %
Produits d’exploitation
Charges d’exploitation
Résultat d’exploitation/EBIT
Résultat financier
Résultat issu de la vente de biens immobiliers
Résultat avant impôts
Impôts et parts des minoritaires
Résultat du groupe
4 241
-4 698
-457
-54
29
-482
4
-479
4 792
-4 517
275
-41
56
290
-11
279
-551
-181
-732
-13
-27
-772
15
-757
-11,5
-4,0
-266
-30,8
-48,9
-267
133
-272 
Flux de trésorerie disponible après financement par les pouvoirs publics
Endettement net porteur d’intérêts
Taux de couverture de la dette 

-664
9 554
13,39

-37
8 657
5,81

-627
897
7,58

-
10,4
130
Résultats par segment 1er semestre (comptes individuels en millions de francs) 2020 2019 +/- +/- in %

Voyageurs

Trafic grandes lignes
Trafic régional
Autres domaines d’activité

Taux de couverture des coûts en trafic régional (%)

-419

-261
-146
-12


45,0

124

81
26
17


61,3

-543

-343
-172
-29


-16,3

-437

-420
-670
-168


-26,6

Immobilier

avant paiements compensatoires
après paiements compensatoires

 

106
-5

 

179
23

 

-72
-28

 

-40,4
-121

Trafic marchandises

Cargo Suisse
Cargo International

-27

-28
-4

0

0
1

-27

-28
-5

-

-
-512

Infrastructure

Énergie
Réseau

-115

12
-128

10

15
-5

-125

-2
-123

-

-16,1
-

Quantités et prestations 1er semestre 2020 2019 +/- +/- in %

Voyageurs

Voyageurs transportés par jour (en millions)
Voyageurs-kilomètres (en milliards)
Abonnements généraux
Abonnements demi-tarif 

 

0,81
5,93
458 894
2 723 463

 

1,29
9,62
493 485
2 647 431

 

-0,49
-3,69
-34 591
76 032

 

-37,5
-38,4
-7,0
2,9

Immobilier

Produits locatifs de tiers (en millions de francs)

 

248

 

266

 

-17

 

-6,5

Trafic marchandises

Tonnes-kilomètres nettes (en milliards)

Cargo Suisse
Cargo International

 

7,40

2,57
5,31

 

8,45

3,09
5,90

 

-1,05

-0,51
-0,59

 

-12,4

-16,6
-10,0

Infrastructure

Sillons-kilomètres vendus (en millions) 

 

85,6

 

89,5

 

-3,9

 

-4,3

Contenu complémentaire