Résultats semestriels 2021: impactés par la pandémie.

Reprise progressive de la demande, situation financière tendue, satisfaction de la clientèle en hausse.

  • La situation est encore impactée par la pandémie du COVID-19. Au premier semestre 2021, 763 000 personnes ont voyagé chaque jour avec les CFF, soit 41% de moins qu’en 2019.
  • La demande repart, mais lentement, avec un taux d’occupation inférieur de 25% à celui de 2019. Il faudra du temps avant de connaître les niveaux de fréquentation d’avant la crise. Toutefois, à long terme, le rail est appelé à connaître une forte croissance.
  • La satisfaction de la clientèle est en hausse, la situation de l’exploitation s’est avérée stable dans l’ensemble et la ponctualité a atteint un bon niveau, avec quelques variations selon les régions. Un grand merci aux 33 500 collaboratrices et collaborateurs pour ces bons résultats.
  • Malgré la crise et d’entente avec le propriétaire, les CFF ont assuré leur mission de base et poursuivi la réalisation des étapes d’aménagement et le développement de l’offre.
  • Il en résulte une perte de 389 millions de francs, supérieure de 30 millions à celle du premier semestre 2020.
  • La situation financière reste très tendue. L’endettement a fortement augmenté. Grâce au soutien de la Confédération, les liquidités sont toutefois garanties jusqu’à la fin 2021.
  • À long terme, l’objectif de la Confédération et des CFF est de garantir un financement solide et durable de l’entreprise. Les CFF y contribuent en prenant des mesures de renforcement de l’efficience.

De nombreux pendulaires ont poursuivi leur activité en télétravail au premier semestre 2021. Les personnes prenant le train dans le cadre de leurs loisirs ont été aussi nettement moins nombreuses qu’avant le coronavirus. Le nombre d’abonnements généraux en circulation a diminué, s’inscrivant à 395 000 contre 459 000 en juin 2020 et 493 000 en juin 2019. Les abonnements demi-tarif en circulation totalisent 2,7 millions, ce qui correspond à un léger recul par rapport à juin 2020 (−0,9%), mais à une hausse de 1,9% par rapport à 2019. De manière générale, il est réjouissant de constater que les ventes des deux types d’abonnement repartent légèrement à la hausse.

La ponctualité des trains voyageurs a atteint 92,7% malgré les fortes chutes de neige de janvier et les intempéries de juin. La baisse du nombre de voyageuses et voyageurs s’est traduite par un désengorgement du système ferroviaire et une amélioration de la ponctualité. Avec le retour progressif à la normale et l’augmentation de la fréquentation, la ponctualité tend néanmoins à diminuer. L’amélioration de la planification des travaux de construction et d’entretien a également eu des retombées positives. La ponctualité des envois chez CFF Cargo Suisse a ainsi atteint 91,3%.

La situation globalement stable de l’exploitation et l’offre de places dans les trains ont contribué à une expérience de voyage positive. La satisfaction de la clientèle a augmenté de 4,2 points, à 77,5 points, par rapport à juin 2020, une tendance confirmée par la hausse actuelle du taux d’occupation. Les clientes et clients ont particulièrement apprécié le sentiment de sécurité ainsi que l’application Mobile CFF. Les collaboratrices et collaborateurs intervenant dans les trains, les gares, les faisceaux de voie, les ateliers, les bureaux des CFF ou en télétravail ont largement contribué à ces bons résultats.

Le plan de protection et de nettoyage dans les transports publics reste applicable malgré les mesures d’assouplissement prises en juin. Depuis le début de la pandémie, le personnel des CFF nettoie les trains et les gares plus souvent et de manière plus intensive. L’obligation de porter le masque dans les trains continue à être bien respectée par la clientèle. L’observation des mesures de protection permet de voyager en toute sécurité en se protégeant soi-même, mais aussi en protégeant les autres voyageuses et voyageurs ainsi que le personnel.

De plus en plus de clientes et clients achètent leurs billets via les canaux de vente numériques CFF.ch et Mobile CFF. Au premier semestre 2021, 68,4% des billets ont été achetés en ligne, ce qui confirme la tendance des dernières années. La part de libre-service, y compris les distributeurs de billets, a augmenté pour atteindre 95,0%. Les Centres voyageurs se consacrent de plus en plus au conseil à la clientèle.

Forte hausse de l’endettement, lancement de mesures d’économie.

Malgré la crise et d’entente avec le propriétaire, les CFF ont assuré leur mission de base et poursuivi comme prévu la réalisation des étapes d’aménagement et le développement de l’offre.

La perte enregistrée au premier semestre se chiffre à 389 millions de francs, contre 479 millions en 2020. La perte effective est néanmoins supérieure de 30 millions de francs à celle du 1er semestre 2020. En effet, l’aide de 120 millions de francs accordée par la Confédération a, cette année, été prise en compte dans le calcul de la perte dès le premier semestre, et non à la fin de l’exercice comme en 2020. Dans les secteurs autofinancés du trafic grandes lignes, du trafic voyageurs international et de l’immobilier, les CFF sont tenus de couvrir eux-mêmes le manque à gagner. En 2019, le résultat semestriel s’établissait à 279 millions de francs.

En raison des pertes liées à la pandémie, l’endettement des CFF a fortement augmenté. Le taux de couverture de la dette (endettement net porteur d’intérêts par rapport à l’EBITDA) se monte à 17,7 et excède donc nettement le seuil de 6,5 visé par la Confédération.

En vertu de la loi fédérale sur le soutien des transports publics durant la crise du COVID-19, la Confédération alloue des fonds supplémentaires aux activités donnant droit à des indemnités compensatoires de Trafic régional, Infrastructure Réseau et Trafic marchandises Suisse. Depuis le début de la pandémie, quelque 400 millions de francs ont ainsi été alloués. Les CFF en sont reconnaissants envers le propriétaire et toute la Suisse.

Pour 2021, le Conseil fédéral a adressé au Parlement un message portant sur le financement en période de COVID-19. Les CFF saluent cette démarche, car la crise aura encore des répercussions en 2021 et au-delà sur l’ensemble des transports publics suisses. La situation financière des CFF restera donc très tendue dans les prochaines années.

Afin de pouvoir garantir à court terme les liquidités, la Confédération a relevé de 750 à 950 millions de francs le plafond des crédits à court terme accordés jusqu’à la fin 2021. Un groupe de travail Confédération/CFF élabore actuellement les bases d’un financement solide et durable de l’entreprise à l’horizon 2030. Les CFF contribuent au maximum à l’assainissement de leur situation financière en prenant des mesures de restriction budgétaire et de renforcement de l’efficience.

Évolution de la mobilité et reconquête de la clientèle.

Les formes et les comportements de mobilité évoluent en raison de la pandémie. Les CFF sont convaincus que la demande sera de nouveau stimulée par le besoin des personnes de se déplacer dans le respect du climat. Ils recrutent donc du personnel supplémentaire, et tout particulièrement du personnel des locomotives, ainsi que des assistantes et assistants clientèle et de la main-d’œuvre qualifiée pour les ateliers.

Les CFF déploient de nombreuses mesures pour reconquérir la clientèle. En étroite collaboration avec la branche des transports publics, ils testent de nouvelles formes d’abonnement plus flexibles et lancent diverses campagnes. Au début, la crise du COVID-19 a lourdement impacté le trafic de loisirs. Aujourd’hui, il a néanmoins mieux repris que le trafic professionnel, même si la demande pour les deux types de trafic se maintient à un niveau inférieur à celui de 2019.

Les CFF estiment qu’il faudra du temps avant d’enregistrer les niveaux de fréquentation d’avant la crise. À long terme, le rail est toutefois appelé à prendre de l’essor, porté notamment par la demande accrue de voyages écologiques et confortables.

La situation du personnel des locomotives normalisée d’ici la fin de l’année.

Dans les six prochains mois, quelque 200 mécaniciennes et mécaniciens de locomotive vont terminer leur formation dans toute la Suisse. La situation du personnel des locomotives reviendra ainsi à la normale d’ici fin 2021. La situation reste cependant particulièrement tendue dans certaines régions jusqu’à fin octobre, comme à Zurich ou en Suisse romande. Dans cette région, des suppressions ponctuelles de trains en dernière minute ne peuvent être exclues. La clientèle est alors informée aussi vite que possible via les canaux d’information habituels. Comme déjà annoncé, le personnel des locomotives est désormais formé à une plus grande variété de lignes et de types de véhicules, ce qui confère plus de flexibilité dans les affectations. Les CFF adressent leurs excuses à leur clientèle et remercient leur personnel des locomotives, qui fait preuve d’un grand engagement.

Le coronavirus impacte tous les domaines des CFF.

Au premier semestre 2021, CFF Voyageurs enregistre une perte de 389 millions de francs. Ce résultat englobe les fonds supplémentaires de 75 millions de francs alloués par les pouvoirs publics. En trafic grandes lignes, les CFF accusent une perte de 372 millions de francs. La demande reste nettement en deçà du niveau d’avant la pandémie, avec –50,3% en trafic grandes lignes et −36,6% en trafic régional.

Au premier semestre 2021, le résultat de CFF Immobilier s’établit à 127 millions de francs avant le versement des paiements compensatoires à CFF Infrastructure et à la Caisse de pensions. Il s’inscrit en progression de 21 millions de francs par rapport au premier semestre 2020 du fait de l’achèvement de certains projets immobiliers. Les gares ont accueilli moins de clientes et clients (−6,6% par rapport à 2020, −38,8% par rapport à 2019). Pendant la pandémie, les CFF ont fait un geste en faveur de leurs locataires commerciaux à hauteur de quelque 70 millions de francs.

Au premier semestre 2021, CFF Cargo Suisse enregistre une perte de 8 millions de francs. Le résultat englobe 15 millions de francs de fonds supplémentaires accordés par la Confédération (dont 12 millions pour l’année précédente). La perte est moins importante qu’en 2020 (−27,7 millions de francs). Au premier semestre 2019, CFF Cargo Suisse avait néanmoins enregistré un bénéfice (0,3 million). Les chiffres de SBB Cargo International ont évolué de façon réjouissante: l’entreprise termine le premier semestre sur un résultat négatif de 0,2 million de francs, soit 4 millions de francs de plus qu’en 2020.

Au premier semestre 2021, CFF Infrastructure enregistre une perte de 52,0 millions de francs, ce qui correspond à une amélioration de 63 millions par rapport à l’année précédente. La progression s’explique par l’enveloppe de 30 millions de francs allouée par les pouvoirs publics, laquelle n’avait été comptabilisée qu’en fin d’année en 2020. Le secteur Énergie enregistre un résultat de 17,5 millions de francs, soit 5,1 millions de plus qu’au premier semestre 2020.

Le groupe CFF en chiffres.

Compte de résultat du groupe 1er semestre
(en millions de francs)
2021 2020 +/- +/- en % % de 2019
Produits d’exploitation
Charges d’exploitation
Résultat d’exploitation/EBIT
Résultat financier
Résultat issu de la vente de biens immobiliers
Résultat avant impôts
Impôts et parts des minoritaires
Résultat du groupe
4 517
-4 861
-344
-48
9
-383
-6
-389
4 241
-4 698
-457
-54
29
-482
4
-479
275
-162
113
6
-19
100
-9
90
6,5
-3,5
24,7
11,1
-67,3
20,6
-257,2
18,8
-5,8
-7,6
-224,9
-16,3
-83,3
-232,2
47,8
-239,5
Flux de trésorerie disponible après financement par les pouvoirs publics
Endettement net porteur d’intérêts
Taux de couverture de l’endettement
-466
10 877
17,68
-664
9 554
13,39
197
1 323
4,29
 29,7
13,8
32,1
-
25,6
204,3
Résultats par segment 1er semestre
(Comptes individuels en millions de francs)
2021 2020 +/- +/- en % % de 2019

Voyageurs

Trafic grandes lignes
Trafic régional
Autres domaines d’activité

Taux de couverture des coûts en trafic régional (%)

-389

-372
-16
-1

50,3

-419

-261
-146
-12

45,0

 30

-111
130
11

5,2

 7,2

-42,5
89,3
90,6

11,6

-412,5

-556,6
-161,0
106,6

-18,1

Immobilier

avant paiements compensatoires
après paiements compensatoires

 

127
11

 

106
-5

 

21
16

 

19,4
328,7

 

-28,8
-52,0

Trafic marchandises

Cargo Suisse
SBB Cargo International

-3

-8
0

-27

-28
-4

24

19
4

88,2

70,0
95,8

-

-
-117,1

Infrastructure

Énergie
Réseau

-52

18
-69

-115

12
-128

63

5
58

54,9

41,3
45,6

-643,7

18,6
-

Quantités et prestations 1er semestre 2021 2020 +/- +/- en % % de 2019

Voyageurs

Voyageurs transportés par jour (en millions)
Voyageurs-kilomètres (en milliards)
Abonnements généraux
Abonnements demi-tarif

 

0,76
5,15
395 498
2 697 921

 

0,81
5,93
458 894
2 723 463

 

-0,05
-0,78
-63 396
-25 542

 

-5,7
-13,2
-13,8
-0,9

 

-41,0
-46,5
-19,9
1,9

Immobilier

Produits locatifs de tiers (en millions de francs)

 

289

 

248

 

40

 

16,2

 

8,7

Trafic marchandises

Tonnes-kilomètres nettes (en milliards)

Cargo Suisse
SBB Cargo International

 

8,78

2,66
6,49

 

7,40

2,57
5,31

 

1,38

0,08
1,17

 

18,6

3,2
22,1

 

3,9

-13,9
9,9

Infrastructure

Sillons vendus (en millions)

 

90,8

 

85,6

 

5,2

 

6,1

 

1,5