Accessibilité des transports publics: les CFF poursuivent leur effort.

La loi sur l’élimination des inégalités frappant les personnes handicapées (LHand) exige l’accessibilité complète des transports publics, rail et route, d’ici fin 2023. Les CFF ont beaucoup entrepris pour rendre accessibles leurs gares, leurs trains et leurs services d’information à la clientèle. Bien que cela ne soit pas possible dans les délais requis, les CFF mettent tout en œuvre pour atteindre l’objectif le plus rapidement possible. Ils proposeront des solutions de remplacement dans toutes les gares qui ne seront pas encore accessibles sans obstacles dès la fin 2023. 

Aujourd'hui, l'Office fédéral des transports (OFT) a informé sur l'état actuel de la mise en œuvre de la LHand dans les gares suisses. La mise en œuvre de la LHand s’est révélée plus complexe que prévu. Et des précisions sur les exigences pour garantir l’accessibilité des gares ont obligé les CFF à transformer plus de gares qu’initialement demandé, soit plus de 400 gares au lieu de 150. 

En bonne voie, mais objectif pas encore atteint

D'ici 2028, les CFF auront investi plus de 2,5 milliards dans les gares pour adapter les infrastructures. Ils ont rehaussé de nombreux quais dans toute la Suisse et installé des rampes et, dans certains cas, des ascenseurs. Fin 2023, les CFF auront transformé 434 gares sur 764. Les trois quarts des clientes et clients pourront ainsi voyager sans obstacles et sans assistance dans les gares des CFF dès 2024. La transformation d’environ 300 gares n’aura lieu qu’après 2023. L'OFT et les communes concernées ont été informés et les CFF sont en discussion avec les associations de personnes handicapées. Dans quelque 30 gares, soit les investissements sont disproportionnés, soit l’adaptation aura lieu lors du prochain entretien ordinaire de la qualité du réseau. 

La LHand prévoit que les moyens des pouvoirs publics doivent être affectés de manière proportionnée. Ainsi, dans les gares où leur utilité est disproportionnée par rapport aux coûts, elle autorise le recours à des mesures de remplacement telles que l’assistance fournie par du personnel ad hoc. Les CFF en proposeront temporairement dans toutes les gares qui ne seront pas accessibles sans obstacles de manière autonome à partir du début 2024. Par ailleurs, le Call Center Handicap CFFOuverture du lien dans une nouvelle fenêtre. aide gratuitement les personnes à mobilité réduite à planifier et à effectuer leurs voyages en train. En 2019, il a organisé et coordonné 150 398 aides à l’embarquement et au débarquement. Sur place, le personnel ferroviaire aide à l’embarquement et au débarquement, par exemple avec une rampe pliable ou un ascenseur Mobilift. 

Sur la plupart des tronçons de trafic grandes lignes au moins un train par heure et par direction est accessible de manière autonome, comme exigé. Quelques lignes font encore exception. En trafic régional, pratiquement tous les trains sont d’ores et déjà accessibles sans obstacles. En ligne, les CFF ont mis en œuvre toutes les prescriptions et ont également amélioré l’information à la clientèle, comme en témoigne l’application pour les personnes malvoyantes et aveugles Inclusive CFFOuverture du lien dans une nouvelle fenêtre..

Vous trouverez davantage d'informations dans les dossiers pour les journalistesOuverture du lien dans une nouvelle fenêtre..

Le réseau ferroviaire suisse est un énorme chantier

Sur les 7000 kilomètres de voies des CFF, des travaux d’entretien répartis sur le réseau ont lieu de jour comme de nuit, parallèlement à des projets de maintenance et d’aménagement de plus ou moins grande ampleur. Le volume des travaux augmentera à nouveau à partir de 2023. Les CFF ne construisent pas au milieu d’une parcelle vierge, ils construisent tout en maintenant l’exploitation ferroviaire, c’est-à-dire que les trains circulent et que les lignes de contact sont sous tension. Les interruptions de voies et les mises hors tension des lignes de contact doivent être coordonnées entre les chantiers afin d’éviter que les déclenchements ne se multiplient et n'affectent trop l'horaire et la ponctualité. En raison du grand nombre de chantiers, cela représente un défi. 

Contenu complémentaire

CFF SA

Communication

Hilfikerstrasse 1

Case postale 65

3000 Berne