Essai à l’échelle internationale: la modernisation du fret ferroviaire bat son plein.

Depuis l’automne 2021, le premier train de marchandises numérique sillonne l’Europe à des fins d’expérimentation. Objectif: tester l’attelage automatique numérique (DAC) dans des conditions d’exploitation réelles. CFF Cargo soumet le train à une batterie complète de tests jusqu’à fin mars. À cet égard, les acteurs de la branche sont unanimes sur l’importance majeure d’une étroite collaboration nationale et d’une coordination à l’échelle européenne pour la réussite de l’introduction du DAC. Le train d'essai est financé par le Ministère fédéral allemand du numérique et des transports (BMVD).

Le trafic marchandises sur rail doit gagner en efficacité et en simplicité pour répondre aux besoins des clients et du marché, se développer et ainsi atteindre les objectifs climatiques et de transfert du trafic à l’échelle de l’Europe. L’attelage automatique numérique (DAC) en est l’un des éléments clés. Celui-ci est censé remplacer d’ici à 2030 l’attelage à vis inefficace, dont la manipulation est laborieuse et pénible physiquement pour les travailleurs sur le terrain. Un vaste projet d’expérimentation du DAC, mené par le consortium européen DAC4EU, est en cours.

Après avoir subi une batterie complète de tests sur différents sites en Allemagne, le train de marchandises numérique a circulé sur les réseaux autrichiens et suisses au cours des deux derniers mois. En mars, c’est au tour de CFF Cargo d’examiner le train sous toutes ses coutures sur le réseau suisse. Le train a ainsi circulé sur l’axe du Saint-Gothard et les processus de production ont été longuement simulés sur les sites de Zürich Mülligen et de Basel Kleinhüningen Hafen, ainsi que dans les deux gares de triage de Limmattal et de Bâle. L’objectif: éprouver le DAC en conditions d’exploitation réelles. Les conclusions des essais seront intégrées dans les futurs développements du DAC.

Le train de marchandises numérique se compose de 13 wagons divers ainsi que d’un wagon de mesure de DB Systemtechnik pour les courses de mesure. Les wagons sont reliés entre eux par un attelage automatique numérique. Le coupleur électrique, en plus d’un raccord aux niveaux mécanique et pneumatique, dispose d’une conduite continue électrique et de données, ce qui permet la communication de données dans l’ensemble du convoi. Le DAC jette les bases pour des processus plus rapides et plus efficaces. En outre, il facilite le travail du personnel de manœuvre et crée des profils métiers modernes. 

Un projet largement soutenu.

L’attelage automatique numérique est le projet d’innovation prioritaire en matière de fret ferroviaire en Europe. En Suisse, le projet est soutenu par l’Office fédéral des transports (OFT), l’Union des transports publics (UTP) et l’Association des chargeurs (VAP). Conjointement avec les entreprises de fret ferroviaire et les propriétaires de wagons, ils élaborent un projet de consultation aux fins d’une prise de décision politique en faveur de l’introduction et du financement de l’attelage automatique numérique dans le fret ferroviaire suisse. 

D'autres informations et documents sont disponibles dans le dossier de presse numérique Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre.

DAC4EU.

Le consortium européen DAC4EU (= Digital Automatic Coupling for Europe), mandaté par le BMVD, teste l’utilisation de l’attelage automatique numérique (DAC) dans le fret ferroviaire. Il est constitué de la Deutsche Bahn et de sa filiale DB Cargo, des compagnies de fret ferroviaire suisse et autrichienne CFF Cargo et Rail Cargo Austria ainsi que des détenteurs de véhicules Ermewa, GATX Rail Europe et VTG. Financé par le Ministère fédéral allemand du numérique et des transports à hauteur d’environ 13 millions d’euros, le projet s’étend de juin 2020 à décembre 2022. 

Office fédéral des transports (OFT).

En approuvant la motion Dittli (20.3221), le Conseil fédéral a été chargé de remettre au Parlement un concept de financement et de mise en œuvre coordonnée des nouveautés techniques dans le fret ferroviaire. La mise en œuvre du DAC en est l’élément central. L’OFT dirige le projet chargé de mettre en place le mandat. L’objectif consiste à soumettre le concept et les demandes de financement au Parlement d’ici à fin 2023. 

Le VAP promeut le transport ferroviaire de marchandises.

Depuis 1912, l’Association des chargeurs VAP milite pour des conditions-cadres adaptées aux conditions du marché et un système de fret ferroviaire suisse attrayant. Le VAP représente environ 300 entreprises de Suisse et des pays voisins qui, avec d’autres modes de transport, misent sur le chemin de fer. 

Grâce à son travail associatif axé sur les aspects pratiques, le VAP aide les chargeurs et l’industrie de la logistique à minimiser l’effort impliqué dans le transport de marchandises par le chemin de fer. Avec une politique de transport active, il s’engage à optimiser le cadre économique et politique pour que le rail reste une liaison intéressante à l’avenir. 

L’Union des transports publics (UTP).

Organisation faîtière des entreprises de transport public, l’Union des transports publics compte plus de 130 entreprises de transport et 180 entreprises du monde de l’économie et de l’industrie. L’UTP défend les intérêts de ses membres vis-à-vis des responsables politiques, des autorités et des tiers, coordonne les entreprises de transport dans le cadre de missions d’intérêt national, sert de plate-forme pour l’échange d’expériences entre les entreprises de transport et s’engage en faveur de la promotion de transports publics respectueux du climat.

CFF Cargo SA: au cœur de l’économie suisse.

CFF Cargo achemine sur les rails un septième des marchandises véhiculées en Suisse. Chaque jour, elle transporte 185 000 tonnes de marchandises pour sa clientèle, retirant ainsi 15 000 courses en camion du trafic routier et évitant le dégagement de 460 000 tonnes de CO2 dans l’environnement. La société CFF Cargo SA fait office de pionnière en matière d’automatisation en utilisant, notamment, l’attelage automatique depuis 2019. En juin 2021, CFF Cargo a raccordé cinq terminaux de trafic combiné intérieur supplémentaires au réseau avec attelage automatique.

 

Contenu complémentaire

CFF SA

Communication

Hilfikerstrasse 1

Case postale 65

3000 Berne