Nettoyage en douceur pour un ange.

Dimanche, 23 heures en gare centrale de Zurich: dans le hall principal, le restaurant «Federal» vient de fermer ses portes. C’est le moment qu’attendent Valon Hasimi et Christian Maczek, de l’équipe de nettoyage périodique de CFF Facility Management. Cette nuit, ces deux collaborateurs nettoient l’ange protecteur, qui flotte à plus de 11 mètres du sol et que tous les pendulaires zurichois connaissent bien. 

Nacelle et compresseur. 

Valon Hasimi actionne un gros Skyworker dont il dirige la nacelle vers l’ange coloré et ses ailes dorées. Créée par l’artiste franco-américaine Niki de Saint Phalle, cette œuvre d’art pèse 1,2 tonne environ. On commence par la dépoussiérer à l’air comprimé. Pour ce faire, Valon Hasimi et Christian Maczek s’attaquent d’abord à la partie arrière de l’ange, plus élevée, avant de s’occuper du devant. 

Nettoyage à sec pour les couleurs à l’eau.

Tous deux s’arment ensuite de plumeaux afin de nettoyer la surface. L’ange protecteur a été coloré à la peinture à l’eau, qui nécessite un nettoyage soigneux. Valon Hasimi indique que comme les pigeons qui s’aventurent dans le hall de la gare ne savent pas que l’enveloppe de cette sculpture est fragile, une grille de protection a été installée il y a quelque temps au plafond. 

Une équipe pour les travaux spéciaux.

Après 3,5 heures environ, le nettoyage est terminé. L’ange protecteur a retrouvé tout son éclat. Constituée de 6 personnes, l’équipe de nettoyage périodique renouvelle l’opération toutes les 4 ou 5 semaines. Outre le nettoyage de la gare, elle assure aussi des mandats spéciaux tels que l’élimination de graffitis. 


Contenu complémentaire