Comment se passe la mise en oeuvre de «Suisse Cargo Logistics»?

À l’avenir, les CFF transporteront plus de marchandises sur rail. L’infrastructure existante doit donc être modernisée, automatisée et étendue afin d’augmenter les capacités en trafic marchandises. 

Pour assurer l’avenir du fret ferroviaire, nous prévoyons trois modèles de production et des solutions de transbordement optimisées.

Trois modèles de production.

  • Trafic par wagons isolés.

    Des wagons avec différents expéditeurs et destinataires sont regroupés dans un même convoi. En général, les wagons sont chargés et déchargés au niveau d’une rampe (par exemple colis sur palettes, courrier postal, bouteilles d’eau minérale ou ciment).

  • Trafic par trains complets.

    Plusieurs wagons d’un client sont acheminés par train complet jusqu’au destinataire (par exemple avec un chargement de bois, d’huile minérale, de gravier ou de déchets).

  • Trafic combiné.

    Des conteneurs, des citernes, des caisses mobiles ou des semi-remorques sont transportés dans un même convoi. Le transbordement route-rail se fait généralement à l’aide d’une grue dans un terminal de transbordement. Typiquement, le trafic combiné est utilisé pour transporter certaines marchandises telles que les paquets, les substances chimiques ou les biens de consommation.

Notre réponse à la hausse de la demande en trafic marchandises.​ 

Solutions de transbordement. 

Nous entendons doter le réseau ferroviaire (existant et planifié) de cinq terminaux de transbordement supplémentaires entre Genève et Saint-Gall. Les équipements de transbordement permettent l’accès du trafic marchandises au rail. Il existe trois types d’équipements: 

  • voies de raccordement (env. 1500),
  • voies de débord (env. 100),
  • terminaux.

Les voies de raccordement constituent les principaux points d’accès au réseau ferroviaire en trafic par wagons isolés et en trafic par trains complets. Les voies de débord sont essentiellement utilisées en trafic combiné (transbordement horizontal) et, dans une moindre mesure, en trafic par wagons isolés. Le recours aux terminaux concerne exclusivement le trafic combiné (transbordement vertical).

Cinq nouveaux terminaux de trafic combiné entre Genève et Saint-Gall : Genève, Lausanne Région, Gäu, Dietikon et Gossau.
Légende photo: Réseau de terminaux prévu dans le cadre de la stratégie «Suisse Cargo Logistics». Les voies de débord et de raccordement sont trop nombreuses pour être représentées sur la carte.

City hubs. 

L’implantation de city hubs avec raccordement au réseau ferroviaire sur des sites stratégiques permet de désengorger les routes dans les centres et les agglomérations en réduisant les trajets par camion. Un city hub regroupe les équipements de transbordement d’une ville. En règle générale, il dispose d’infrastructures supplémentaires telles que des halles pour l’entreposage de colis ou des équipements pour le transbordement de marchandises en vrac. La stratégie «Suisse Cargo Logistics» prévoit de transformer les installations destinées au transport de marchandises avec raccordement au réseau ferroviaire des grandes villes suisses en cinq à huit city hubs sur des sites stratégiques pour faciliter notamment la logistique dans les domaines de la construction et de l’élimination.