Revenir au portrait précédent

Anita Ehrhardt

Agente de la Police des transports de Berne, mère sportive de 3 enfants et sapeur-pompier volontaire.

Aller au portrait suivant

Agent-e de la Police des transports: pour des TP sûrs.

Plus de 190 agents de la TPO veillent dans toute la Suisse à la sécurité et à l’ordre des espaces des TP tels que les gares ou les moyens de transport. Vous garantissez également la sécurité lors des grandes manifestations où les CFF sont impliqués ou en cas de défaillances de l’exploitation. Lors des services de présence et d’intervention quotidiens, vous êtes en contact direct avec la clientèle.

La sécurité et l’ordre en gare et dans les trains sont nos priorités. Dans ce cadre, chaque jour est différent.

Yannick Ruppen

Cond. de chien de déf./agent TPO (Berne) et Finn, berger all., s’entraînent avec haltères/balles.

Professionnel et flexible.

Chaque jour est différent – l’exercice de la fonction d’agent-e de la Police des transports est exigeant mais varié. Il exige également stabilité mentale, robustesse physique, flexibilité et vivacité d’esprit. Grâce à un concept d’intervention flexible, les patrouilles composées de deux agents sont rapidement sur le terrain et collaborent étroitement avec le personnel des trains et d’autres corps de police. Vous agissez aussi dans le cadre de services spécialisés tels que le service Vidéo et Graffiti ou le groupe d’intervention «Genesis». Vous gagnez la confiance et le respect des clients grâce à un comportement respectueux et responsable.

Force mentale.

Il est des interventions auxquelles un-e agent-e de la Police des transports ne peut pas se préparer. Les accidents, les décès, la prévention des risques et les actes délictueux en font notamment partie. C’est pourquoi il est essentiel de disposer d’une certaine force mentale et d’un bon environnement social et de pouvoir être pris-e en charge ultérieurement par un professionnel. Il est tout aussi indispensable que les agents de la Police des transports entretiennent entre eux des relations empreintes de confiance car les interventions pendant la nuit et les situations extrêmes exigent une confiance aveugle. Par ailleurs, vous faites chaque jour des rencontres enrichissantes avec des voyageurs.

Chiens renifleurs en intervention.

Les conducteurs de chien entretiennent une relation étroite avec leur partenaire à quatre pattes et en prennent soin comme leur propre chien. Vous planifiez de manière autonome vos interventions de prévention en présentiel en évaluant les dangers potentiels.

Les chiens détecteurs d’explosifs interviennent principalement à titre préventif mais aussi lorsque l’on soupçonne la présence de substances explosives. Ils indiquent si l’objet suspect contient des composants explosifs. En cas de menace sérieuse, les conducteurs de chien détecteurs d’explosifs procèdent à des investigations supplémentaires et utilisent des moyens techniques pour examiner l’objet en question. S’il s’agit d’un objet contenant des substances explosives, vous interdisez l’accès à la zone et faites appel à des unités spéciales de la police. Les objets qui ne présentent aucun danger sont apportés à l’endroit où ils ont été découverts. Les conducteurs de chien détecteurs d’explosifs sont également formés pour assumer le rôle de premier interlocuteur en matière de substances explosives.

En tant que conducteur/trice de chien de défense, vous intervenez en cas d’urgence: p. ex. matches de football, surveillances, vol de cuivre ou actes de vandalisme (graffitis). Les chiens de défense sont donc utilisés lors de grands événements et pour la protection des voyageurs.

«C’est en forgeant que l’on devient forgeron».

Nos agents de la Police des transports – formés selon les standards suisses – sont constamment préparés à relever de nouveaux défis et disposent d’un équipement moderne. Afin de pouvoir garantir à tout moment leur propre sécurité et celle des personnes impliquées, tous les agents de la Police des transports suivent des formations continues organisées régulièrement qui incluent des tirs obligatoires annuels, des cours d’autodéfense ainsi que des entraînements relatifs au comportement tactique. Afin de vous préparer au mieux à vos différents types d’intervention, vous vous entraînez régulièrement aux cas d’urgence dans le cadre d’exercices continus.

En général, la seconde formation d’agent-e de la Police des transports est organisée une fois par an, dure 24 mois et est effectuée au sein d’une école de police reconnue dans l’une des trois régions. Vous trouverez ci-après d’autres informations importantes:

Avantages.

Modèle et tarifs.


Grosses bewegen.