La branche soutient la stratégie globale de promotion du trafic marchandises ferroviaire du Conseil fédéral.

La branche du trafic marchandises soutient la stratégie globale visant à encourager le transport ferroviaire de marchandises sur tout le territoire présentée aujourd’hui par le Conseil fédéral, sur laquelle se fonde une refonte totale de la loi sur le transport de marchandises. L’Union des transports publics, CFF Cargo, BLS Cargo et les Ports rhénans suisses ont réuni leurs principales exigences dans une prise de position.

Avec plus de 25 % de parts de marché dans le trafic intérieur, d’importation et d’exportation, le trafic marchandises ferroviaire est un acteur central de la logistique suisse et profite tant à l’économie qu’à l’environnement. Afin de renforcer durablement le transport de fret sur le rail, le Conseil fédéral a élaboré une stratégie globale visant à l’encourager sur tout le territoire. La branche soutient sans réserve ce concept.

Afin de garantir une plateforme logistique performante et un approvisionnement en marchandises durable pour la Suisse sur le rail, la branche a fixé dans une prise de position les principaux points en vue de la refonte totale de la loi sur le transport de marchandises. Ses exigences sont les suivantes:

  • La concurrence intermodale et une marge de manœuvre pour les entreprises de chemin de fer afin de permettre à celles-ci de conserver avec flexibilité leur dynamique macro-économique et de demeurer ainsi un maillon fort de la chaîne logistique suisse.
  • La disponibilité obligatoire à long terme des sillons pour le trafic marchandises et l’égalité de traitement entre ce dernier et le trafic voyageurs dans l’attribution des sillons.
  • Le soutien financier du trafic marchandises ferroviaire pour un bon accès aux infrastructures et la sécurité des investissements dans les innovations et les installations.
  • L’institutionnalisation de la planification commune de l’infrastructure entre la Confédération et la branche afin d’obtenir des solutions coordonnées en fonction des besoins de cette dernière.
  • L’accès non discriminatoire aux installations de trafic marchandises et aux terminaux.
  • Le maintien des prescriptions en vigueur pour le trafic marchandises routier.

En outre, la branche souligne que des prix des sillons stables et fixés selon le principe de causalité sont capitaux pour le maintien de la compétitivité du trafic marchandises.

La prise de position complète est disponible iciOuverture du lien dans une nouvelle fenêtre..

Pour davantage de renseignements

Contenu complémentaire