Rencontre entre les CFF et le canton de Vaud: Les CFF tiennent compte du plurilinguisme dans leurs appels d’offres.

Andreas Meyer, directeur général exécutif des CFF, et Philippe Gauderon, chef Infrastructure, se sont entretenus vendredi 13 février 2015 à Berne avec Nuria Gorrite, cheffe du Département des infrastructures et des ressources humaines (DIRH) et Philippe Leuba, chef du Département de l’économie et du sport (DECS) du canton de Vaud. Ils ont approfondi leurs échanges sur l’équilibre entre régions linguistiques dans l’application de la loi sur les marchés publics et abordé les différents projets communs en cours. Les chiffres présentés par les CFF permettent d’écarter le soupçon d’une discrimination des régions. En revanche, les CFF modifieront cependant leur pratique et n’exigeront plus de toutes les personnes-clés participant à l’exécution du marché la maîtrise de l’allemand.

Andreas Meyer, directeur général exécutif des CFF, et Philippe Gauderon, chef Infrastructure, ont reçu vendredi à Berne Nuria Gorrite, conseillère d’Etat en charge des infrastructures et Philippe Leuba, responsable de l’économie. Cette rencontre faisait suite à celle du 19 septembre 2014 à Lausanne. La discussion a porté essentiellement sur les pratiques des CFF en matière d’acquisitions et sur les futurs appels d’offres en Suisse romande. Les échanges se sont déroulés dans un climat ouvert et constructif.

Le Canton de Vaud et les CFF ont relevé que l’entreprise respecte en tout point les lois en matière de droit des marchés publics et que les appels d’offres sont déjà publiés dans les langues des régions dans lesquelles les projets et les chantiers sont réalisés. Les appels d’offres des grands chantiers ferroviaires du CEVA et de Léman 2030 sont publiés en français. Les CFF investissent environ 3 milliards de francs rien que dans le programme Léman 2030.

Le volume des mandats à attribuer en 2015 sera important : parmi les 1054 projets de construction à réaliser sur l’ensemble du réseau suisse, 293 le sont en Suisse romande, représentant 28% du total et un montant de 830 millions de francs – il n’y a donc pas lieu de parler de discrimination entre régions.
Toutefois, suite aux questions soulevées sur la langue d’appels d’offres lancés au niveau de l’entreprise, les CFF ont décidé d’adapter les exigences linguistiques dans leurs appels d’offres. Ainsi désormais, l’exigence de disposer des compétences linguistiques nécessaires s’appliquera désormais aux seuls collaborateurs du projet qui se trouvent en relation directe avec le mandant et non plus à l’ensemble des personnes-clés impliquées dans l’exécution du marché.

Les discussions ont également porté sur les différents projets communs en matière de transports publics dans le canton de Vaud, et en particulier sur les aménagements des gares de Lausanne et Renens, dans le cadre du programme Léman 2030.  

Contacts.

  • Canton de Vaud : Nuria Gorrite, Conseillère d’Etat, 021 316 70 01
  • Canton de Vaud : Philippe Leuba, Conseiller d’Etat, 021 316 60 01
  • CFF : Service de presse CFF, 051 220 43 43

Contenu complémentaire

Contact.

CFF SA

Communication
Hilfikerstrasse 1
Case postale 65
3000 Berne