Partenariat pour décharger les trains des heures de pointe.

Les heures de pointe sont souvent synonymes de trains très fréquentés sur de nombreuses lignes. Matin et soir, beaucoup d’écoliers et d’étudiants s’ajoutent aux personnes qui travaillent. En dehors de ces pics, les trains sont nettement moins occupés, ce qui permet d’y travailler et d’y réviser dans le calme. La Haute école spécialisée du Nord-Ouest de la Suisse (FHNW), en tant qu’institution de formation, a décidé d’adapter ses heures de cours d’entente avec les CFF. Sur le nouveau campus de la FHNW à Muttenz, certains cours seront ainsi proposés à un horaire plus tardif.

Pendant les heures de pointe, le réseau ferroviaire suisse est fortement sollicité. 57% des passagers rejoignent leur lieu de travail ou leur école durant ces périodes de forte affluence. L’infrastructure et l’offre sont conçues pour absorber ce flot de pendulaires aux heures de pointe, ce qui entraîne une augmentation des coûts des transports publics tant au niveau fédéral que cantonal. En revanche, les trains sont nettement moins fréquentés pendant les heures creuses – en moyenne, seulement 20 à 30% des places assises sont occupées.

L’échelonnement des heures de cours et une meilleure desserte par les transports publics permettront d’améliorer le confort des usagers.

De ce fait, les CFF encouragent les modèles de travail flexibles et incitent leurs collaborateurs à voyager davantage pendant les heures creuses. Néanmoins, pour atténuer le flux de pendulaires aux heures de pointe, les CFF ont besoin du soutien de la Confédération, des cantons, des entreprises et des écoles. Aujourd’hui, la FHNW joue, elle aussi, un rôle de pionnière dans ce domaine parmi les institutions de formation suisses. Durant l’été 2018, la FHNW intégrera son nouveau bâtiment principal à Muttenz. À compter de l’automne 2018, le nouveau campus de la FHNW à Muttenz accueillera quelque 3700 étudiants et 800 collaborateurs. Pour près d’un tiers des étudiants, les heures de cours débuteront alors plus tard, dès le début du semestre d’automne 2018.

Dans le cadre de ce grand projet, Ursula Renold, présidente du Conseil de la FHNW, a souligné, lors de la conférence de presse à Muttenz, que «la FHNW est très heureuse d’avoir à ses côtés un partenaire fiable tel que les CFF. En effet, malgré la densité et la complexité du réseau ferroviaire actuel, les CFF ont permis que deux trains InterRegio desservent Muttenz dès 2018.» Selon elle, la proximité des transports publics est primordiale pour rendre le nouveau campus de Muttenz attrayant. «La FHNW remercie donc les CFF pour cette collaboration orientée vers l’avenir ainsi que pour la mise à disposition du train FHNW», a ajouté Ursula Renold.

Le canton et la commune saluent ce projet – les CFF accompagnent sa mise en œuvre.

De l’avis de Michel Berchtold, responsable de la région Centre chez CFF Voyageurs, cette organisation des cours ne présente également que des avantages pour les CFF: «Pendant les heures de pointe, la ligne Olten–Muttenz–Bâle, déjà très empruntée, sera moins sollicitée. De plus, l’arrêt de deux trains InterRegio à Muttenz permettra d’exploiter le potentiel du trafic grandes lignes afin que les étudiants et les enseignants puissent voyager plus facilement dès le 10 septembre 2018 via Lucerne–Olten–Gelterkinden–Sissach–Liestal–Bâle et ainsi arriver à l’heure aux cours à Muttenz.» L’échelonnement des heures de cours présente un autre avantage pour les étudiants: ils bénéficieront d’un plus grand nombre de places assises dans les trains et pourront étudier ou se préparer aux cours dans le calme.

Selon Peter Vogt, président de la commune, Muttenz en tirera également parti: «Le réaménagement de l’offre bénéficiera aussi à la population et aux entreprises locales. Nous sommes en outre honorés que la commune de Muttenz puisse figurer, avec ses armoiries, sur le RER lui-même.» Le train publicitaire de la FHNW a été baptisé du nom de « Muttenz » lors de la conférence de presse de ce jour. Sabine Pegoraro, conseillère d’État, a salué la collaboration entre les CFF, la FHNW et la commune: «Avec le soutien des CFF, la FHNW se positionne comme une haute école innovante qui s’engage de manière déterminante sur la problématique des pics d’affluence. Cela contribue à désengorger le RER et, dans une moindre mesure, à déplacer certains trajets de la route vers le rail.»

Kathrin Amacker, membre de la Direction du groupe CFF SA, a souligné l’importance de la collaboration avec la FHNW et son impact au-delà de la Suisse du Nord-Ouest: «Seuls, les CFF ne peuvent pas atténuer les pics de trafic. Ils ont besoin du soutien de la Confédération, des cantons, des entreprises et des hautes écoles.» Elle estime que les choses sont sur la bonne voie: «Comme c’était déjà le cas l’année précédente, la croissance du nombre de passagers pendant les heures creuses a été légèrement plus élevée que pendant les heures de pointe en 2016.» Avec l’initiative Work Smart, les CFF œuvrent pour que les entreprises assouplissent les horaires de travail de leurs collaborateurs dans la mesure du possible. Les CFF eux-mêmes montrent l’exemple et incitent leurs propres collaborateurs à privilégier les heures creuses.

Une étude détaillée a révélé qu’au moins 80% des étudiants se rendent à leur haute école en transports publics, ce taux étant largement supérieur à la répartition modale de l’ensemble des personnes en formation en Suisse. Face à ce constat, une autre étude menée dans tout le pays a montré qu’en décalant les heures de cours, plus de 22 000 étudiants pourraient voyager en dehors des heures de forte affluence et ainsi contribuer à désengorger le trafic. Une enquête réalisée auprès de quelque 800 étudiants a en outre permis de constater que près de 40% d’entre eux pouvaient envisager, voire souhaitaient, un échelonnement des heures de cours.

Les journalistes trouveront des photos de l’événement à partir de 14h00 environ à l’adresse suivante: www.cff.ch/mediacornerOuverture du lien dans une nouvelle fenêtre.

 

Pour de plus amples renseignements.

Service de presse CFF: tél. +41 51 220 43 43 ou presse@cff.chOuverture du lien dans une nouvelle fenêtre.

Fachhochschule Nordwestschweiz, FHNW campus de Muttenz: tél. +41 61 228 55 10 ou kommunikation.muttenz@fhnw.chOuverture du lien dans une nouvelle fenêtre.

 

Contenu complémentaire

Contact.

CFF SA

Communication
Hilfikerstrasse 1
Case postale 65
3000 Berne