Glossaire.

Le recours aux méthodes de travail numériques telles que le Building Information Modeling (BIM) requiert une compréhension commune des termes employés. Les définitions suivantes ont été utilisées par les CFF (mis à jour le 1.10.2020).

Abréviation Terme Définition
3D Représentation spatio-géométrique d’éléments de construction et d’objets

Géométrie 3D sans attributs, c’est-à-dire image géométrique spatiale. Ces images permettent, par exemple, les contrôles géométriques des collisions.

SOURCE: définition du marché

4D Synonyme de simulation des activités dans le temps

Les séquences d’événements ou d’activités s’affichent sur la base des données. Il s'agit de données purement alphanumériques ou géométriques liées aux objets. Par conséquent, la «4D» n’est pas forcément de la «3D plus temps». Il n’existe pas non plus de définition normative de la 4D. Ce terme n’est donc pas employé aux CFF et doit être évité.

SOURCE: aucune norme disponible, terme habituellement employé sur le marché mais utilisation non standard

5D Synonyme de simulation des coûts

Les coûts sont déterminés sur la base de données comme la surface, les géométries,les coûts unitaires etc. Cela s’effectue sur la base de données purement alphanumériques ou géométriques liées aux objets. Par conséquent, la «5D» n’est-pas de la «3D + temps + coûts». Il n’existe pas non plus de définition normative de la 5D. Ce terme n’est donc pas employé aux CFF et doit être évité.

SOURCE: aucune norme disponible, terme habituellement employé sur le marché mais utilisation non standard

AIM Modèle d’information d’actif AIM (Asset information model)

Modèle d’information se rapportant à la phase d’exploitation. Le modèle AIM vient à l’appui des processus de gestion d’actifs stratégiques et quotidiens établis par le maître d'ouvrage. Il peut également produire des informations au lancement du processus de réalisation du projet et contribuer ainsi au PIM (Project information model). Par exemple, l’AIM peut contenir les registres d’équipements, les frais de maintenance cumulés, les enregistrements des dates d’installation et de maintenance, les détails des droits de propriété ainsi que d’autres détails que le maitre d'ouvrage considère comme précieux et souhaite gérer de manière systématique. L’AIM est déterminé voire actualisé à partir du PIM développé dans le cadre de la planification et de la réalisation. Dans ce contexte, seule une partie du PIM est reprise dans l’AIM, car de nombreuses informations liées au projet ne sont pas requises pour la phase d’exploitation et de gérance.
L’AIM peut résulter d’un grand nombre de modèles et de données ainsi que de la relation entre ces modèles et données. Il peut donc être réparti entre plusieurs logiciels et systèmes (systèmes d’inventaire, systèmes SIG, ERP, etc.) et comprendre des informations plus détaillées que le PIM.

SOURCE: référence à la norme SN EN ISO 19650-1:2018 traduite

AMA Exigences relatives à la méthodologie définies par le maître d’ouvrage

Document temporaire qui a pour but d’assurer une compréhension uniforme des processus BIM et de leurs effets tel que le souhaite le maître d'ouvrage. Ce terme n’est pas employé aux CFF et doit être évité.

SOURCE: non défini et non standardisé, n’est pas employé aux CFF

Attribut Attribut

Ajout d’une caractéristique en tant que code pour une instance d’objet, avec nom d’attribut et valeur d’attribut. Exemple simple: un objet «Mur» peut avoir un attribut «Couleur» et une valeur «Rouge».

SOURCE: définition du marché

bcf BIM collaboration format

Le format BCF (BIM Collaboration Format) est une interface de données standardisée permettant un échange d’informations simplifié pendant le processus de création de maquettes BIM entre différents logiciels. Il est basé sur le format de documentation standardisé, IFC.
Il permet une communication basée sur une maquette numérique entre différents utilisateurs. Ce format fournit des informations sur l’état, l’emplacement, la direction de visualisation, le composant, le commentaire, l’utilisateur et le temps dans le modèle de données IFC. Le BIM Collaboration Format (BCF) est un format de fichier XML ouvert «bcfXML» qui prend en charge la communication des flux de travail dans les processus BIM. Le fichier BCF ne contient que des commentaires; il ne modifie pas la maquette et est comparable aux «nuages de révision» de la planification en 2D.

SOURCE: buildingSMART International, traduit, raccourci

BEP Plan d’exécution BIM

Plan/document expliquant comment le flux de l’information sera géré et exécuté par le mandataire.
Il est produit par le mandataire et comprend la mise en œuvre des exigences du mandant en matière de livraison de données, etc. Il est généralement fourni sous forme d’ébauche par le fournisseur au moment de l’offre, afin de donner au mandant un aperçu de la manière dont ses exigences seront mises en œuvre.

SOURCE: norme SN EN ISO 19650-1:2018 traduite

BIM Modélisation d’informations de la construction BIM (building Information Modelling)

Utilisation d’une représentation numérique partagée d’un actif bâti pour faciliter les processus de conception, de construction et d’exploitation et former une base fiable permettant les prises de décision.

SOURCE: norme SN EN ISO 19650-1:2018 traduite

BIM Informationsmanager Gestionnaire de l’information BIM

Rôle généralement assumé par le mandant. La tâche consiste à comparer les données/informations fournies aux délais définis avec les exigences du mandant, à reconnaître des écarts, exiger des corrections et à réceptionner les livraisons d’informations. Remarque: les rôles vont être consolidés. Il est donc important de nommer un responsable BIM susceptible d’endosser plusieurs rôles ou d’attribuer ces tâches à plusieurs rôles.

SOURCE: pas de norme explicite mais nécessité de la part du mandant

BIM Koordinator Coordinateur BIM

Rôle habituellement exercé par le mandataire, qui est responsable, entre autres, de la comparaison et de l’examen des maquettes spécialisées et partielles.Remarque: les rôles vont être consolidés. Il est donc important de nommer un responsable BIM susceptible d’endosser plusieurs rôles ou d’attribuer ces tâches à plusieurs rôles.

SOURCE: pas de norme clairement identifiée pour ce rôle

BIM Manager BIM Manager

Rôle habituellement assumé par le/les mandataire(s). Il est responsable, entre autres, de la coordination des besoins en données, des processus de création des données et de la modélisation sémantique de l’information.Les prestations exactes doivent être définies de manière contractuelle. Remarque: les rôles vont être consolidés. Il est donc important de nommer un responsable BIM susceptible d’endosser plusieurs rôles ou d’attribuer ces tâches à plusieurs rôles.

SOURCE: pas de norme clairement identifiée pour ce rôle

BIM Verantwortlicher Responsable BIM

Rôle pouvant être assumé à la fois par le mandant et par les mandataires. Ce rôle peut être assumé par le chef de projet général, un BIM Manager distinct ou le coordinateur BIM. Il est responsable de la mise en œuvre réussie de la méthodologie BIM.Ce rôle peut avoir différentes caractéristiques. Les CFF sont d’avis que ce rôle comprend, à moyen terme, les rôles de coordinateur BIM, de BIM Manager etc. ou qu’ils ne seront plus nécessaires séparément.

SOURCE: pas de norme clairement identifiée pour ce rôle

CDE Environnement de données commun (Common Data Environment)

Source convenue d’information sur un projet ou un actif donné, utilisée pour collecter, gérer et diffuser chaque conteneur d’information par le biais d’un processus géré.

SOURCE: norme SN EN ISO 19650-1:2018 traduite

CoBie Construction Operations Building Information Exchange

Représentation d’une vue du schéma IFC. Il s’agit typiquement d’une feuille de calcul Excel, standardisée du point de vue de l’utilisateur final, qui peut contenir des informations non géométriques sur l’installation à des fins, par exemple, d’interaction avec le Facility Management.

SOURCE: ISO 15686-4

EIR Exigences d’échange d’informations (Exchange Information Requirements)

Exigences d’information en lien avec une désignation.Les EIR découlent des AIR et des PIR et précisent les exigences concrètes posées au PIM.

SOURCE: norme SN EN ISO 19650-1:2018, traduite, paragraphe 3.3.6

Fachmodell Maquette numérique métier

Bloc de données au contenu thématique, géométrique et/ou spécialisé, qui peut être représenté en 3D en fonction du projet. Cette maquette est indépendante d’autres représentations géométriques dans le projet.

SOURCE: Définition du marché

IDM Protocole d’échange d’informations (Information Delivery Manual) 

Documentation qui décrit le processus métier et donne des spécifications détaillées sur les informations nécessaires qu’un utilisateur exerçant un rôle particulier doit fournir à une étape particulière d’un projet.

SOURCE: SN EN ISO 29481-1:2017 (F)

IFC Industry Foundation Classes

Le modèle de données Industry Foundation Classes (IFC) est une représentation interprétable du point de vue informatique d’informations sur la construction et la gestion des bâtiments permettant la documentation et l’échange de données d’ouvrage. L’objectif est de mettre à disposition un mécanisme indépendant (du prestataire) capable de décrire les ouvrages et établissements similaires se trouvant dans l’environnement construit, et ce, pendant toute la durée de leur cycle de vie. Non seulement ce mécanisme est adapté à l’échange neutre de données, mais il se conçoit comme un socle pour l’implémentation, l’utilisation commune de bases de données de produits et comme une base pour l’archivage.

SOURCE: norme SN EN ISO 16739:2013, traduite et adaptée

IR Exigence d’information

spécification définissant l’information à produire, l’instant où elle doit l’être, sa méthode de production et son destinataire. On les retrouve dans les PIR (exigences d’information du projet), les AIR (exigences d’information d’actif, le A désignant les actifs) et les OIR (exigences d’information de l’organisation).

SOURCE: norme SN EN ISO 19650-1:2018, traduite

Koordinationsmodell Maquette numérique de coordination

Agrégation de plusieurs blocs de données préparés et regroupés par diverses parties prenantes pour n’en former qu’un seul au contenu thématique, géométrique et/ou spécialisé lié au projet et pouvant être représenté en 3D. Cette maquette numérique est appelée maquette de coordination quand toutes les données s’y trouvant sont agrégées, corrigées et validées selon des paramètres définis au préalable et remises à la disposition des personnes concernées. Cette opération s’effectue généralement régulièrement. Elle est assez semblable à l’opération de calquage des plans 2D.

SOURCE: définition du marché

LOD Level of Development, Level of Detail, Level of Definition, Level of Definement ...

Degré de maturité numérique d’un objet en termes de précision alphanumérique et géométrique (cf. LoG). Habituellement, la précision est donnée en chiffres entre 100 (pour très imprécis et peu de valeurs alphanumériques) et 600 (très précis).Les différents acteurs du marché ne parviennent pas à s’entendre sur cette numérotation. Ce terme n’est donc pas employé aux CFF et doit être évité.

SOURCE: non défini et non standardisé, n’est pas employé aux CFF

LOG Level of Geometry

Degré de précision numérique des représentations géométriques comme les composants ou objets. Habituellement, la précision est donnée en chiffres de la même manière que dans le Level of Development. Ce terme n’est donc pas employé aux CFF et doit être évité.

SOURCE: non défini et non standardisé, n’est pas employé aux CFF

LOI Level of Information 

Degré d’information numérique des représentations géométriques comme les composants ou objets. La précision est donnée en chiffres de la même manière que dans le Level of Development. Ne pas confondre avec le LOIN, qui renvoie à des exigences concrètes du maître d'ouvrage en matière de données. Ce terme n’est donc pas employé aux CFF et doit être évité.

SOURCE: non défini et non standardisé, n’est pas employé aux CFF

LOIN Level of Information Need

Niveau du besoin d’information. Cadre qui définit l’étendue et la granularité de l’information (3.3.1). Note 1 à l’article: la définition du niveau du besoin d’information vise notamment à éviter la livraison d’une quantité d’informations trop importante.

SOURCE: norme SN EN ISO 19650-1:2018 traduite

MIDP Plan de développement BIM

Document incorporant tous les plans de livraison de l’information par tâche pertinente.

SOURCE: norme SN EN ISO 19650-1:2018 traduite

Modelle  Maquettes numériques

Bloc de données affecté à plusieurs objectifs au contenu thématique, géométrique et/ou spécialisé et pouvant être représenté visuellement. Plusieurs noms sont utilisés sur le marché pour spécifier les différents modèles..Ils ne sont pas normés et leur contenu doit être adapté en permanence.

SOURCE: définition du marché

MVD Définition de vue du modèle

(Model View Definition, MDV)Définition interprétable par ordinateur d’une exigence d’échange, spécifiquement associée à un ou plusieurs schémas d’informations normalisés particuliers. Le MVD définit le contenu et la sémantique d’un ou plusieurs blocs de données, par exemple pour un cœur de métier. Il doit donc être compris comme un filtre.

SOURCE: SN EN ISO 29481-1:2017 (F) paragraphe 3.16

Natives Format Format natif/propriétaire

Fichier que le logiciel peut lire et écrire de manière à ce qu’il contienne autant d’informations que possible. Formats de fichiers qui ne sont généralement pas lisibles ou inscriptibles par d’autres logiciels.

SOURCE: définition du marché

nD Synonyme d’autres simulations possibles

Autres niveaux de simulations possibles qui ne sont pas encore normées. Il existe par ailleurs plusieurs définitions possibles pour la 6D, 7D, etc. Ces termes ne sont donc pas utilisés aux CFF et doivent être évités.

SOURCE: aucune norme disponible, terme habituellement employé sur le marché mais utilisation non standard

Objekt Objet

Entité clairement délimitée et nommable en termes de contenu et de géométrie avec des attributs et des fonctions spécifiés pour l’objet. Pour les objets géométriques, généralement comme instance d’une classification d’objet existante. Par exemple, «mur».

SOURCE: définition du marché

OIR Exigences d’information de l’organisation

Exigences d’information en lien avec les objectifs de l’organisation.

SOURCE: SN EN ISO 19650-1:2018 traduite, paragraphe 3.3.3

Parameter Paramètre

Dans les fonctions et les équations, une quantité laissée indéterminée ou maintenue constante qui influence la forme lorsque la valeur est modifiée dans les tâches géométriques, et provoque des changements relatifs à la tâche dans les paramètres alphanumériques.

SOURCE: différentes définitions trouvées dans les normes, terme utilisé sur le marché. 

PIM Modèle d’information du projet

Modèle contenant les informations requises pour la phase de préparation ou le processus de gestion des projets. Le modèle PIM vient à l’appui de la réalisation du projet et contribue à l’AIM afin de faciliter les activités de gestion des actifs. Par exemple, le PIM peut contenir les détails géométriques du projet, l’emplacement des équipements, les exigences de performance lors de la conception du projet, la planification, l’évaluation des coûts et les détails des systèmes, composants et équipements installés, y compris les exigences de maintenance, pendant la construction du projet.Ainsi, le PIM contient les données requises pour la réalisation de différents «use cases» (simulations, calcul de coûts, planification du déroulement des travaux, etc.). Les résultats de ces «use cases» peuvent également y être consignés. En règle générale, le PIM est composé d’un grand nombre de modèles (spécialisés, de coordination, de référence, partiels) et de données, ainsi que de leurs relations les uns avec les autres.

SOURCE: SN EN ISO 19650-1:2018 traduit

PIR Exigences d’information du projet

Exigences d’information en lien avec la livraison d’un actif ou avec le processus de gestion de projet d’un actif.

SOURCE: norme SN EN ISO 19650-1:2018 traduite

PM Process Map (Carte de processus) 

Représentation des caractéristiques pertinentes d’un processus associé à un objectif professionnel défini.

SOURCE: norme SN EN ISO 29481-1:2016 (F)

Referenzmodell Modèle numérique de référence

Bloc de données au contenu thématique, géométrique et/ou spécialisé pouvant être représenté visuellement. Il contient des informations pertinentes pour le projet ou le portefeuille comme des structures fondamentales auxquelles d’autres personnes peuvent se référer.Il peut s’agir de largeurs d’axes, de hauteurs d’étages, d’emplacements géographiques non modifiables, etc. Ce bloc de données est indépendant de toute autre représentation géométrique. Habituellement, ce modèle de référence n’est pas modifié au cours d’un projet.

SOURCE: définition du marché

DBM Modèle numérique de l’ouvrage

Terme spécifique au bâtiment, voir Maquettes numériques.

SOURCE: définition du marché

  Open BIM

Terme protégé par buildingsmart International décrivant la méthode de traitement et d’échange avec des formats ouverts et non natifs («open»). IFC est le format le plus connu de ce genre.Les caractéristiques d’open BIM sont l’interopérabilité ainsi que des normes ouvertes et neutres visant à garantir l’échange fiable de données au niveau de l’ensemble du projet ou des phases.

SOURCE: terme protégégé par buildingsmart International

  Closed BIM

Écosystème fermé («closed») reposant sur le schéma d’un éditeur de logiciels. Ce système est prévu pour échanger des modèles, les données sauvegardées dans ces modèles ou des données disponibles. Les formats de données en résultant ne sont qu’exceptionnellement lisibles par d’autres logiciels et la plupart du temps, avec des erreurs d’interprétation du contenu des fichiers en question.

SOURCE: définition du marché

LCDM Gestion des données du cycle de vie 

Gestion des données pertinentes sur l’ensemble du cycle de vie d’un actif ou d’une installation. Cette gestion est effectuée par le mandant, par le biais de commandes, de contrôles de données et de Quality Gates standardisés, et a pour objectif de mettre à la disposition de tous et de gérer des données contrôlées, correctes, pertinentes et apurées qui ont été transmises par Planification et Réalisation aux systèmes de gérance.

SOURCE: définition du marché

UC Use Case (cas d'usage)

À la base, un cas d’usage résulte d’un besoin d’information concernant un rôle intervenant dans un processus. Dans le langage courant, ce terme est également utilisé pour désigner une mission et décrit l’objectif à atteindre et/ou l’utilité visée. Habituellement, les cas d’usage sont définis plus précisément dans un protocole d’échange d’informations (Information Delivery Manual).

SOURCE: Inspiré de la Norme SN EN ISO 29481-1:2017

  Conseiller BIM

Personne ou organisation pouvant prouver qu’elle a suivi une formation dans une institution reconnue par l’État. Cette personne ou institution apporte son soutien au mandant/à l’utilisateur afin de garantir l’ utilisation ciblée et «orientée utilité» des méthodes BIM, ainsi que l’assurance qualité BIM. Cette aide est apportée tout au long du déroulement d’un ou de plusieurs projet(s) ou de la gestion d’un portefeuille.

SOURCE: définition du marché

pbFM Facility Management adapté à la planification et à la réalisation de constructions 

Prise en compte des questions pertinentes pour l’utilisation, l’exploitation, l’entretien et la maintenance d’un bâtiment ou d’une installation dans une optique d’utilisation ultérieure, l’objectif étant de bénéficier des enseignements d’autres projets pendant la planification et la réalisation, afin de garantir l’exploitation sans encombre et rentable du bâtiment/de l’installation et d’atteindre l’utilité escomptée. La plupart du temps, les économies de PBFM ne sont pas quantifiables mais reposent sur des hypothèses relatives aux coûts globaux du cycle de vie.

SOURCE: inspiré de la norme sia 113 et des guides IFMA

BIM2FM  

Expression employée la plupart du temps de manière familière pour évoquer la transmission de la «maquette numérique de l’ouvrage» de la phase de planification/construction à la phase d’exploitation. Cette expression est souvent employée pour désigner BIM4FM.

SOURCE: non définie et emploi du terme non standardisé; terme non utilisé aux CFF ou seulement de manière familière 

BIM4FM  

Expression employée la plupart du temps de manière familière pour évoquer la structuration et l’utilisation ultérieure des données de la «maquette numérique de l’ouvrage» pendant la phase d’exploitation du Facility Management et dans le cadre des processus de gérance. Cette expression est souvent employée pour désigner BIM2FM.

SOURCE: non définie et emploi du terme non standardisé; terme non utilisé aux CFF ou seulement de manière familière 

CAFM Computer Aided Facility Management (Facility management assisté par ordinateur)

Traduction mot-à-mot: Facility Management assisté par ordinateur. Soutien des processus d’exploitation par le biais d’applications informatisées.Dans ce contexte, la mise à disposition des informations et le soutien des processus de travail occupent une place prédominante. Habituellement, les informations transitent par une base de données. Les données des modèles numériques d’ouvrages peuvent être envoyées dans cette base de données ou transmises par le biais de cette dernière.

SOURCE: définition du marché en référence à la directive GEFMA 444

CAD Computer Aided Design (modélisation assistée par ordinateur)

Traduction mot-à-mot «Conception assistée par ordinateur». Aide à la construction grâce à des applications informatisées dans le but de fabriquer un produit, des modèles ou des plans en 2D et 3D. La CAO est considérée comme un outil permettant de préparer des données pour des applications BIM, cependant, elle peut également être utilisée seule comme dans le domaine de la construction de machines. Habituellement, les plans de CAO contiennent moins d’attributs que les maquettes BIM comparables. CAD/CAO peut également désigner un processus de la chaîne BIM.

SOURCE: définition du marché en référence au dictionnaire économique Gabler Wirtschaftslexikon

  BIM-Viewer

Application de visualisation des maquettes d’ouvrages numériques. En fonction du format existant du fichier et de l’étendue des fonctions de l’application, différentes actions sont possibles. Un viewer ne contrôle pas les fichiers existants quant à leur cohérence, mais permet simplement de les visualiser.

SOURCE: définition du marché

  BIM-Model Checker

Application de contrôle-qualité des maquettes d’ouvrages numériques. En fonction du format existant du fichier et de l’étendue des fonctions de l’application, différentes actions sont possibles. Un checker contrôle habituellement les incohérences des données ainsi que la qualité des données (sémantique, attributs, etc.) des maquettes. Il vérifie par ex. la présence de hard clashes (lorsque deux ou plusieurs composants se touchent ou se recoupent) ou de soft clashes (restriction de la fonction de deux ou plusieurs des composants, p. ex. une fenêtre ouverte touche une porte) et propose, le cas échéant, une amélioration. Le checker reposent la plupart du temps sur des règles, de sorte qu’il suffit de contrôler les règles existantes.

SOURCE: définition du marché

Projekt-CDE Environnement de données commun d’un projet, CDE d’un projet (common data environment)

Le CDE d’un projet désigne l’environnement informationnel dans lequel les données produites et requises pour un projet défini (étude, projet de construction ou mandat d’entretien complexe) sont collectées, gérées, actualisées et mises à disposition de toutes les parties prenantes au projet en tant que «Single Source of Truth» par le biais d’un processus géré. Outre le PIM, le CDE du projet peut également contenir d’autres informations et documents spécifiques au projet comme les profils d’exigences, obligations, approbations, analyses de risque, etc. Sur le plan technique, le CDE d’un projet est mis en œuvre avec une plate-forme de collaboration compatible avec BIM. Synonymes utilisés: CDE, BIM-CDE

SOURCE: inspiré de la Norme SN EN ISO 19650-1:2018

AIM-CDE Modèles d’information d’actifs / Environnement de données commun (Asset information models-Common data environment, AIM(CDE)

AIM-CDE désigne un environnement informationnel dans lequel les modèles d’information d’actifs (AIM) et toutes les informations en relation avec les AIM sont collectés, gérés, actualisés et mis à la disposition de tous les processus de gestion des actifs en tant que «Single Source of Truth» par le biais d’un processus géré.Sur le plan technique, l’AIM-CDE est mis en œuvre avec un Asset Information System (AIS) et les applications correspondantes.
Synonymes employés: AIM, CDE d’entreprise

SOURCE: inspiré de la Norme SN EN ISO 19650-1:2018

AIR Exigences d’information d’actif

Exigences d’information en lien avec l’exploitation d’un actif. Les AIR spécifient les exigences posées à l’AIM en termes de contenu.

SOURCE: inspiré de la Norme SN EN ISO 19650-1:2018

  Bibliothèque de composants

Bibliothèque dans laquelle l’auteur du projet met à disposition les composants devant être utilisés dans le cadre de ce projet. Ces composants génériques ou spécifiques au fabricant/au produit sont fournis sous plusieurs formats de fichiers. Cela permet de créer des synergies puisqu’il n’est pas nécessaire de modéliser les composants standard à chaque projet.

SOURCE: définition du marché

Contenu complémentaire