Économie circulaire.

Les CFF entendent jouer un rôle pionnier en matière d’économie circulaire et soutenir ainsi la Suisse dans sa mutation en une société et une économie durables.

Une large part des biens produits dans le monde sont fabriqués à partir de matières premières non renouvelables et, sitôt utilisés, ils sont mis en décharge ou incinérés. Les matériaux ne sont plus réutilisables. L’économie circulaire se fonde sur le cycle naturel des matériaux et vise leur réutilisation sans produire de déchets ni d’émissions polluantes. À cet égard, elle va bien plus loin que le recyclage: elle est un modèle économique qui repose sur la réutilisation, la réparation, la remise à neuf et le recyclage au sein de circuits (presque) fermés.

Comptant parmi les principaux commanditaires de Suisse, avec des acquisitions annuelles d’un montant supérieur à 5 milliards de francs, les CFF sont à l’origine d’une importante consommation de matériaux et d’énergie. C’est pourquoi ils entendent jouer un rôle pionnier en matière d’économie circulaire et soutenir ainsi la Suisse dans sa mutation en une société et une économie durables.

Comment mettre en place une économie circulaire?

Dans le cadre de leurs décisions d’acquisitions et d’investissements, les CFF entendent tenir compte de la compatibilité des produits et des prestations avec l’économie circulaire. Pour ce faire, ils ont déterminé quatre pistes de mise en œuvre:

  • Boucler la boucle des ressources, par exemple, grâce à la réutilisation ou au recyclage.
  • Ralentir les cycles de matériaux et d’énergie en prolongeant la durée de vie des produits à l’aide d’une conception durable, de réparations ou de travaux de maintenance.
  • Réduire les cycles des matériaux et de l’énergie en améliorant l’efficacité, en réalisant des économies et en privilégiant le recours à des matières premières et sources d’énergie renouvelables.
  • Établir de nouveaux modèles commerciaux basés sur l’économie circulaire.

L’application de principes de l’économie circulaire permet aux CFF de réduire les coûts, de garantir à long terme des ressources importantes et de promouvoir la performance durable de l’exploitation ferroviaire. Le passage de l’économie linéaire à l’économie circulaire revêt un grand potentiel.

Les CFF soutiennent l’économie circulaire par les mesures suivantes: